Il s’agit d’une galerie d’art/antiquités située en rez de chaussée d’un ancien hôtel particulier au 6

bis rue des Saints pères à Paris 7 ème arrondissement.

Cet édifice construit en 1637, a subi plusieurs transformations successives.

En 1753 Pierre Mouret fut chargé, pour le compte du marquis d’Estiau, de le restaurer, il réalisa

notamment le balcon sur la rue des Saints-Pères ainsi que le portail sur la rue de Lille, tous deuxclassés

aux ISMH.

La dernière transformation connue date de 1852.

 

Aspect Extérieur:

La façade de la galerie, numérotée 6 bis et 6 ter, présente un ordonnancement très symétrique:

-Latéralement: deux portes vitrées en anse de panier surmontées d’un occulus de verre. Ces

éléments sont finement ciselés de décorations en ferronnerie, ce qui ne manque pas d’ajouter

une préciosité à l’ensemble.

-En partie centrale: quatre fenêtres rigoureusement identiques séquencées par trois meneaux

structurels. Chacune dispose d’un appui lègèrement en sailli sur la rue.

Les encadrements des portes d’entrée comportent des bossages, de 2 ou 3 cm, caractéristique

de l’empreinte haussmanienne du milieu du 19 ème siècle. Les soubassements sont en pierre et

présentent quelques fissurations apparues avec le temps, deux aérations de caves sont situées

en partie basse.

Une frise ainsi que des moulurations sont visibles entre l’occulus d’entrée et la corniche du 1er

étage.

Un store en partie haute formant protection aux intempéries, vient perturber la lecture très équilibrée

de la façade, il conviendra de l’enlever.

Vue depuis l’angle de la rue de Lille et des Saints-Pères, la galerie ne se perçoit pas. Elle paraît

presque inexistante dans la linéarité affichée par la façade du numéro 6. Elles appartiennent

pourtant au même bâtiment dans une même unité et composition architecturale.

 

Projet:

Le projet de modification de façade consiste en deux interventions:

1/ Agrandissement des vitrines de 40 cm par la suppression des allèges.

Le niveau d’origine sera restitué pour correspondre à celui des vitrines de la galerie voisine au

n°6 qui présente vraisemblablement une antériorité dans ses ouvertures exprimée par une composition

architecturale très unitaire

 

2/ Mise en place d’une enseigne avec système d’éclairage nocturne.

Le lettrage de l’enseigne sera en aluminium doré ou en laiton collé sur la pierre, dans un esprit

chic et classieux.

L’éclairage de l’enseigne se fera le plus discrètement possible au moyen d’une barrette de LED (

3cmx3cm de côté) fixée sous la corniche haute du rez de chaussée.

Galerie D'art 

Jean Pierre GROS

PARIS VII

Modification de façade et aménagements intérieurs d'une galerie d'art, Paris 6ème

 

Maitre d'ouvrage privé

Mission: Conception avant projet, autorisations administratives, consultation entreprise, suivi des travaux

Année: 2014